7/10

La critique de la série The Walking Dead, Saison 2

Après une première saison qui démarrait très bien mais qui se terminait en queue de poisson, on était curieux de voir ce que la série pouvait bien nous réserver. Du bon ? Du moins bon ? Décryptage en règle d'une saison encore une fois très mitigée...


Y'a pas à dire... il est ultra-cool.

Des anciens personnages toujours aussi plats et de nouveaux arrivants sans plus de profondeur ?

Nos survivants, partis du CDC (Centre de contrôle américain des maladies) réduit en poussière par son dernier occupant, vont se remettre en route pour Fort Benning. Ils vont être bloqués par de nombreuses voitures abandonnées sur la branche d'autoroute qu'ils sillonnent. Alors qu'ils tentent de trouver une solution, ils sont attaqués par des zombies. Dans le feu de l'action, Sophia, la fille de Carol, se retrouve séparée du groupe en tentant d'échapper à une mort par déchiquetage. Les survivants se mettent à sa recherche mais l'entreprise tourne court puisque Carl, le fils de Rick se fait tirer dessus par un chasseur. Rick et les siens vont ainsi se retrouver à la ferme d'Herschel, un vieil homme qui a réussi à survivre en autonomie avec sa famille dans une petite ferme. Le groupe de Rick va alors commencer à vivre dans son jardin et va même vouloir s'y installer, mais Herschel ne l'entend pas de cette oreille et il compte protéger ce qu'il a réussi à construire dans ce monde chaotique. Des liens vont se tisser entre les deux groupes jusqu'à ce qu'un odieux secret soit révélé et change complètement la donne...


Rick et Herschel en pleine négociation.

Quand on commence à regarder la série, on se rend compte que le groupe de personnages qu'on a laissé à la fin de la saison 1 n'a absolument pas changé et peine à changer. Rick est toujours aussi paternaliste, toujours aussi inconscient et prêt à risquer sa vie pour des foutaises. Il manque de peu de se faire tuer (et de faire tuer Shane par la même occasion) par des zombies lorsqu'il va tenter de se débarrasser d'un autre survivant qu'ils ont ramassé après une bataille contre un autre groupe. Shane est... égal à lui-même. Il est dans son monde et pour lui, c'est la loi du plus fort. Impossible de survivre sans sacrifice (comprenez qu'il n'hésitera pas à liquider ceux qui se mettront sur son chemin). Dale ne sert toujours pas à grand chose et il se limite à un rôle de moralisateur qui devient ennuyeux à la longue. Daryl, lui, s'éloigne de plus en plus du groupe après la disparition de la petite Sophia. Glenn, qui avait un rôle plutôt important se voit relégué au rang de personnage secondaire lorsqu'il trouve l'amour en la personne de Maggie (la fille ainée d'Herschel). La vraie évolution chez les anciens personnages masculins vient de Carl. Le petit perd de plus en plus de son humanité et il se pourrait bien que ça soit lui qui réussisse à s'adapter le mieux à ce nouveau monde. Du côté des personnages féminins, ce n'est pas vraiment glorieux. Lori et Carol n'ont toujours pas de rôle déterminant. Carol sert littéralement de potiche. Elle doit avoir, à tout casser, une centaine de répliques dans toute la saison (soit environ 13 x 50 minutes...), c'est peu... Lori catalyse Rick mais un "heureux événement" ne fera que renforcer son aspect de "femme assistée".

Les nouveaux personnages font tous partie de la famille de Herschel. Parmi les filles du patriarche et des membres de sa belle-famille, seule sa fille ainée, Maggie, sort vraiment du lot. Elle est jouée par Lauren Cohan (que j'avais adorée en Viviane Volkof dans Chuck). Cette dernière est, au départ, très déterminée et assez froide mais sa relation avec Glenn va la changer et peu à peu, elle va devenir craintive et avoir peur. Moralité : dans ce monde fait de zombies et de groupes de survivants incapables de s'accorder, tenir à quelqu'un fait de vous un faible... Il n'empêche que le personnage s'impose comme un des nouveaux piliers du groupe tout comme son père. C'est bien Herschel qui constitue le nouveau personnage le plus important de cette nouvelle saison. Ancien vétérinaire, il s'avèrera crucial pour soigner les blessures des uns et des autres, et son âge (associé à son charisme) lui donnera un certain leadership qui sera nécessaire pour la survie du groupe.


Shane est encore plus badass qu'avant
.

Un scénario cousu de fil blanc qui avance en prenant son temps


La sublime Maggie (elle est jolie, non ?).

La fin de la saison 1 m'avait beaucoup déçu du point de vue scénaristique. Cette histoire de virus complètement farfelue (et tirée par les cheveux) ne m'avait pas convaincu du tout. Cette saison ne vient pas vraiment remonter le niveau... Quand on voit que le groupe de survivants passe une demi-saison (donc plusieurs jours) à chercher une fillette (qui n'a aucune nourriture et rien pour chasser dans une forêt hostile) alors qu'ils sont dans un monde où les zombies font la loi... on se demande où est la logique.

Le rythme de la narration est aussi très très lent. Ceci n'est pas pour me déplaire. Les auteurs prennent le temps de dérouler les choses. Le seul problème, c'est qu'on a aucun événement marquant pendant 3 ou 4 épisodes et que d'un coup... POUF !, tout est chamboulé en l'espace de 30 secondes. Il y aussi une grosse part de prévisibilité qui nuit un peu au scénario. On se doute de beaucoup de choses, ce qui fait qu'il est difficile d'être surpris. Pourtant, les auteurs y arrivent quand même et certaines fins d'épisodes sont vraiment intenses, celle de Nebraska par exemple (alors que l'épisode est rasoir au possible, on est presque réveillé en sursaut par la fin).

Cet épisode marque d'ailleurs un changement assez important dans le personnage de Rick. C'est comme si Shane déteignait un peu sur lui. Il va commencer à réfléchir plus en termes de survie, en termes de protection des "siens". Le Rick "gentil shérif qui veut sauver tout le monde" va peu à peu laisser place à un personnage assez sombre, à l'esprit torturé qui va virer au dictateur totalitaire.


Dépeçage en règle.

Un aspect graphique et sonore toujours aussi soigné


La bonne barbaque !

S'il y a bien un aspect de The Walking Dead que l'on ne peut pas bouder, c'est son aspect graphique. Le travail sur le maquillage des zombies est juste impressionnant et certains d'entre eux sont véritablement effrayants. Leurs déplacements, leurs réactions, les petits cris, tout est fait pour immerger le téléspectateur dans un monde angoissant, comme en témoigne l'absence quasi permanente de musique. On se sent parfois étouffé par l'atmosphère de la série qui prend aux tripes.

Quelques mots aussi sur l'opening qui reste, à mon goût, l'une des plus belles réussites de la série. Ce petit thème sonore glauque prend à la gorge. J'en ai des frissons rien que d'y penser. Les miroirs cassés qui montrent que quelque chose dans la vie des personnages s'est brisé, les petites allusions au monde tombé sous la coupe des zombies... Bref, c'est une vraie réussite.


Sexy Zombie !

Conclusion

Passé l'effet "nouveauté" de la première saison, on peut clairement dire que The Walking Dead est une série qui se regarde mais qui n'a rien d'exceptionnel. Avec ses 9 millions de téléspectateurs, le season finale de cette année a pourtant battu des records d'audience. Succès justifié ou non ? C'est à vous de trancher. Pour ma part, je serais plutôt tenté de dire "Pas tant que ça" mais bon, il faut avouer que voir des zombies se faire détruire repose plutôt bien l'esprit !

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

16 commentaires

  • naweug

    14/05/2012 à 15h14

    Répondre

    7 ? T'es gentil dis donc ! Je lui aurais mis 5..http://television.krinein.com/-23099/cr ... 18886.html

  • Guillaume

    14/05/2012 à 15h15

    Répondre

    Réveille le grizzly au fond de toi !

  • Maat

    14/05/2012 à 15h19

    Répondre

    Moi j'ai même pas eu le courage de la regarder...

  • hiddenplace

    14/05/2012 à 18h47

    Répondre

    Je mets rarement des mauvaises notes, mais j'aurais même mis moins de 5, perso, tellement c'était nawak

  • Lopocomar

    14/05/2012 à 23h38

    Répondre

    Je suis en train de me la farcir cette saison et c'est vraiment pas terrible.

    Comme la saison dernière, tu peux regarder les 5 premières minutes et les 5 dernières et t'as tout vu.

  • nazonfly

    15/05/2012 à 09h20

    Répondre

    Deux personnages du groupe sont oubliés dans ta critique : T-Dog encore plus inutile que Carol et Andrea qui a une vision de la vie chez les zombies à mi-chemin entre Shane et Rick (tellement fade que j'ai été obligé de regarder sur Wiki quel était son nom ).

    Dans cette saison, il y a toujours plein de choses que je n'arrive pas à comprendre, notamment comment Hershel est arrivé à construire son petit paradis : il y a des hordes de zombie qui se déplacent mais il n'a qu'à s'occuper d'un ou deux de temps à autre.

    Ce qui est dommage, c'est qu'on a tous les défauts de ce que l'on pourrait appeler "les clichés du film américain" : les gentils sont gentils et les méchants sont méchants (vilain Shane, vilain Randall, gentil Dale). J'espère que Rick va un peu évoluer dans la saison prochaine (et pas seulement virer au méchant).

    Tu parles de l'épisode Nebraska, c'est justement celui qui m'a le plus déplu : on est parfaitement dans cet antagonisme, gentil d'un côté et méchants de l'autre.

  • Lopocomar

    15/05/2012 à 22h28

    Répondre

    Je dois dire que je suis à l'épisode 8 et que ça s'améliore pas mal. Il y a beaucoup moins de temps morts et la tension est nettement mieux gérée. Et l'épisode 6 et sa fin fait son petit effet. Pour le moment, cette saison est meilleure que la première selon moi.

  • OuRs256

    16/05/2012 à 18h42

    Répondre

    Je pouvais pas mettre une trop mauvaise note parce que j'ai réussi à finir la saison en fait ^^'. Si j'avais lâché au bout de 3 épisodes, je serais descendu bien plus bas. Ca passe quand même le temps, hein :s

    nazonfly a dit :
    Deux personnages du groupe sont oubliés dans ta critique : T-Dog encore plus inutile que Carol et Andrea qui a une vision de la vie chez les zombies à mi-chemin entre Shane et Rick (tellement fade que j'ai été obligé de regarder sur Wiki quel était son nom ).

    Tu parles de l'épisode Nebraska, c'est justement celui qui m'a le plus déplu : on est parfaitement dans cet antagonisme, gentil d'un côté et méchants de l'autre.


    Ah je les avais oublié ? Zut, je me souvenais pas qu'ils étaient dans la série =D

    Ben cet antagonisme gentil/méchant est exacerbé au maximum et c'est l'épisode ou Rick commence a devenir tendancieux, c'est justement ce qui est plutôt pas mal et qui en fait un épisode charnière de la saison.

  • molquo

    17/05/2012 à 10h38

    Répondre

    La 2ème partie de la saison est quand même de bien meilleure qualité. (Après la pause de décembre chez AMC il me semble).
    Le début est d'une lenteur et d'une inaction à couper le souffle !
    Je ne suis pas vraiment d'accord sur l'aspect bon/méchant... Les mecs commencent tous à partir un peu en sucette ! Après c'est peu-être la lecture du comics qui change ma vision de la série ! On a quand même vu Shane changer de personnalité, et les bons ne sont pas toujours si bon que ça (notamment Rick !)
    Ce n'est peut-être pas la meilleure série actuelle et le comics est sûrement mieux ficelé mais la série reste agréable et prenante !

  • hiddenplace

    17/05/2012 à 11h03

    Répondre

    Pour avoir finalement lu la suite du comics, il devient limpide que la série et le comics sont deux histoires et deux objets différents (des persos en plus ou en moins, les personnalités pas respectées voire réinventées comme Shane ou Dale, des décors-clefs qui disparaissent et des situations nouvelles qui sont créées (

    la traque WTF de Sofia
    ))
    Bref, c'est de la très libre adaptation, ce qui en soi n'aurait pas été une hérésie si la série n'avait pas été aussi mal rythmée... et manichéenne (je trouve qu'elle l'est vraiment pour ma part, Rick devient plus "noir" mais ça semble un peu sorti de nulle part contrairement au comics).

  • molquo

    17/05/2012 à 23h47

    Répondre

    Hiddenplace tu as surement raison ! C'est vrai que c'est beaucoup moins bien ficelé dans la série mais finalement je trouve ça plaisant à regarder on ne mélange pas tellement avec le comics...
    D'ailleurs c'est assez étrange d'avoir fait une saison 1 assez éloigné du comics pour revenir sur une saison 2 plus proche, à la fin de la 1 on a l'impression qu'on va réellement se détacher du comics puis non ... (bon ok l'affaire sophia etc... c'est en plus ...)

  • naweug

    18/10/2012 à 13h45

    Répondre

    Bon, la série a repris aux USA (saison 3). La dernière scène m'a fait bien rire, mais je ne crois que pas c'était l'effet escompté..

  • OuRs256

    20/10/2012 à 15h21

    Répondre

    naweug a dit :
    Bon, la série a repris aux USA (saison 3). La dernière scène m'a fait bien rire, mais je ne crois que pas c'était l'effet escompté..


    Je crois pas non plus

  • Loïc Massaïa

    08/11/2012 à 20h23

    Répondre

    J'ai regardé la saison 2 quasi en parallèle à sa diffusion us. Il y a eu une pause après l'épisode 7 je crois. Genre la pause de noël (qui a dure quelques mois quand même). J'ai pas repris à lors de la diffusion de la suite... J'avais trouvé ça tellement long et pénible (toute cette psychologie à deux balle). Et je parle même pas du mi-final, attendu et forcé.
    Il y a pas plus tard que 15 jours on me dit que la 2ème partie de la saison est mieux. Bon ok, je vais tenter. Je l'emprunte à la médiathèque, et me matte ça en 3 jours. C'est mieux, c'est vrai, mais quand même ça reste pas terrible terrible... Je sais pas si je regarderais la suite...

  • naweug

    08/11/2012 à 20h41

    Répondre

    Vas y, la suite remonte un peu. Au moins, on n'a pas le temps de s'y emm.. ennuyer !

  • Loïc Massaïa

    08/11/2012 à 23h20

    Répondre

    naweug a dit :
    Vas y, la suite remonte un peu. Au moins, on n'a pas le temps de s'y emm.. ennuyer !

    Ok. On a reçu quelques autres series a la bib. Je verrais ca plus tard. Merci en tout cas

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques