4/10

Citato - le mag des journaux

Pourquoi s'embêter à créer de toute pièce une description de magazine alors que la mention légale le fait très bien ? Dans un grand moment de fainéantise, voilà donc comment se décrit Citato :

Citato reproduit, intégralement ou partiellement des articles issus des journaux et magazines français. Ces articles sont précédés du logo du titre dont ils sont extraits.

Visiblement, ils ont été encore plus fainéants que moi, puisque là ou je reprends deux lignes, ils reprennent des articles complets. Citato veut faire « apprécier la presse française » à ses lecteurs et cherche donc à donner un tour d'horizon des « plus grands » noms de la presse franco-française. Pour vous donner un aperçu des ces grands noms, en voici quelques uns : le Monde, Libération, le Figaro aux cotés de l'Express et du Nouvel Observateur, mais aussi 20 ans, Consoles+, Glamour et Robin. Vous avez du mal à voir le lien entre le Figaro et 20 ans ? Ne vous inquiétez pas, moi aussi et sans doute eux aussi.

Citato est l'exemple même du magazine racoleur : on en donne pour tout le monde, pour toutes les catégories sociales, pour toutes les tranches d'âge, bien que le ton global soit franchement orienté jeune (collège/lycée). On trouve de tout dans ce magazine, et le lecteur lambda n'en lira sans doute pas plus du tiers. Ceux qui sont intéressés par le quizz « Pourriez-vous être un people ? » ne liront sans doute pas l'article consacré à l'action de science Po envers les ZEP, et vice versa. (moment interactif : devinez lequel de ces deux articles vient de Libé, et lequel sort de 20 ans).
En 66 pages, dont 12 de publicité et deux de publi-info, Citato voudrait nous faire découvrir tout ce qui s'écrit en France. Vous vous en doutez bien, ce n'est pas vraiment possible et l'équipe rédactionelle taille dans le vif : pas de politique, pas d'information internationale (on a bien droit à un article d'une page sur l'Iran, mais ce n'est pas vraiment de l'information). En revanche, pas mal de sujets "tendance" : la BD (Angoulème oblige), le cinéma, des news people, de la musique etc etc.
A propos de la BD (qui a attiré mon attention sur ce magazine que j'avais jusqu'alors soigneusement ignoré) il s'agit du gros titre de ce numéro, de l'article principal. En pratique, cela donne 6 pages qui survolent le sujet, sans jamais rentrer en profondeur. Comme les trois articles qui constituent le dossier viennent tous de magazines différents, il n'y a pas de continuité entre les articles et donc pas de possibilité de rentrer dans le sujet.

Et c'est là le véritable problème de Citato : en voulant rester trop généraliste, "le mag des journaux" devient creux. On n'y fait que survoler les sujets, en les accolant les uns aux autres. On a du mal à comprendre les 700 000 - 800 000 lecteurs revendiqués dans l'édito, d'autant plus que Citato ne se trouve pas en kiosque. Il ne doit se trouver que dans les collèges / lycées (et grandes écoles vu que c'est là ou je l'ai trouvé, mais le niveau général me semble plus adapté au cycle secondaire) bien que l'on puisse s'y abonner (30 pour 8 numéros par an). Ne vous inquiétez donc pas, à moins que vous ne soyez collégien / lycéen, il y a peu de chances que vous tombiez sur ce magazine. Et si jamais c'était le cas, ce serait au CDI, entre Newsweek et Science et Vie Junior. Prenez l'un de ces deux magazines, ce sera autrement plus enrichissant.

A découvrir

Ma vie au commissariat

Partager cet article

A propos de l'auteur

    9 commentaires

    • ftirlot

      08/02/2006 à 09h53

      Répondre

      Cher Monsieur,

      Suite à votre critique portant sur Citato, dont je dirige la rédaction, je souhaite réagir à vos propos.

      La "description" de Citato que vous nous supposez faire n'en est évidemment pas une.
      Elle est issue de la partie du magazine (dans le jargon, dénommée l'ours) qui reprend les mentions légales, et explicite l"utilisation des droits d'auteur. Il vous aura sans doute échappé que ce n'est pas une présentation de notre publication, et celle ci est disponible sur http://www.citato.org

      Effectivement, nous reproduisons des articles issus de la presse. C'est le principe de la revue de presse, voyez vous, et effectivement, ils sont issus de titres très différents. Notre but est de faire la promotion de la lecture de toute la presse, et donc de tous ses titres, tous genres confondus. Si vous avez du mal à faire le lien, je vous invite à visiter le premier marchand de journaux venu. Vous verrez, comment dans un même espace cohabite des titres et des sujets très différents... C'est ce que fait Citato, en initiant de jeunes lecteurs de presse à tout ce quelle propose.

      Et cest justement ce mélange des genres quils apprécient, parce que voyez vous, certaines personnes peuvent à la fois s'intéresser à l'actu people, aux Strokes, à IIran et à Darwin... C'est complément dingue non ?

      Alors, que l'on en donne pour tout le monde ? J'espère, oui !
      Qu'un lecteur n'en lise qu'un tiers ? Ca serait déjà formidable ! (lisez vous 100 % d'un magazine ?) .
      Que lon ne traite pas tout ? Forcement non, chaque mois plus 2000 titres paraissent en kiosque.
      Et que lon trouve de la pub dans notre magazine ??? Si votre site n'en hébergeait pas, vous seriez mieux placé pour ce type de commentaire.

      Vous appelez cela du racolage ? Pourquoi pas. Je suis curieux alors de savoir comment appelez vous un magazine comme Choc, ou Entrevue qui offre un tout autre contenu à cette tranche dâge?

      Notre équipe ne reste pas derrière un écran et ne se contente pas d'une vue de l'esprit. Elle sort, rencontre, partage avec les membres de son comité pédagogique - tiens, cela aussi vous aura échappé dans lours, non ? - et échange avec nos 800 000 lecteurs (et puisque vous vous posez la question : 800 000 = 4 lecteurs par numéro x 200 000 exemplaires diffusés - source Ifop 2005).

      Si vous aviez pris la peine, monsieur de nous contacter, de vous et nous posez des questions, en nous demandant par exemple plusieurs numéros parûs plutôt que de juger sur pièce, bref de faire le travail que vous devez à vos lecteurs, jaurai de la considération pour votre critique, fut elle mauvaise.

      En létat actuel des choses, vous comprendrez qui si par hasard je retombai sur lune de vos chroniques, à mon tour je changerai de site, ce sera autrement plus enrichissant.

      Franck Tirlot
      Directeur de la rédaction

    • schiste

      08/02/2006 à 10h36

      Répondre

      lu sur citato.org a dit :
      20 ans, 20 minutes, L'Actu, Action Auto Moto, ADDX, Alternatives économiques, Alternatives internationales, Amina, Auto Journal (L'), Auto Moto, Auto plus, Basket News, L'Hebdo du basket, Bédéka, Biba, Bodoï, Brazil, Ça m'intéresse, Capital, Charlie Hebdo, Challenges, Chiffres de l'économie (Les), Chronic'art, Ciel et espace, Ciné Live, Ciné View, Coda, Cosmopolitan, Courrier International, Consoles +, Court Central, Défis, De l'air, Digital World, DS magazine, Equipe (L), Esprit femme, Expansion (L'), Express (L'), F1 Racing, Figaro (Le), Figaro Magazine (Le), Film Français (Le), France Soir, Gala, Glamour, Histoire (L'), Humanité (L'), Inrockuptibles (Les), ISA, Jeux vidéo magazine, Journal du dimanche (Le), Libération, Lire, Livres Hebdo, Madame Figaro, Magazine littéraire (Le), Marianne, Magic, Marie France, Métro, Monde (Le), Monde 2 (Le), .NET, Nouvel Observateur (Le), Nova Mag, Outdoor, Parisien (Le), PC Direct, Point (Le), Planète foot, Playmag, Politis, Psychologies, Radikal, Rally XS, Recherche (La), Respect Magazine, Rock Mag, So Foot, Sciences Fiction Magazine, Sciences et Avenir, Science et Vie, Science et Vie Junior, Sciences Humaines, Sport, Stratégies, Studio Magazine, Stuff, SVM-Science et vie micro, SVM Mac, Technikart, Télé Poche, Télérama, Télé Star, Têtu, Topo, Top Santé, Tribune (La), Valeurs actuelles, Versus Magazine, Vie (La), Voici, VSD, What Hifi, X-Rock.

      Alors je n'ai JAMAIS eu citato entre les mains, donc je vais juste mettre les informations que j'ai sous la main en opposition. Je lis la critique et, oui une critique est le point de vue personnel d'un rédacteur, mais je dois dire que l'argument principal de Kei dans le fait qu'il "faut passer son chemin" devant citato est que ca couvre un trop large panel. Hors c'est justement la principale revendication de citato... couvrir un large pannel. Son but premier n'est, selon moi, pas informatif... Aïe? non non pas aïe, le but de citato est de montrer la pluralité de la presse papier aux jeunes. Prenons un ado lambda fana de mecanique. Il passe à son CDI, "ohhhh citato, ils parlent du dernier preview du salon de l'automobile 2006" il prend le citato le lis, et puis il a une heure à perdre et juste à coté de la revue de presse sur le salon, un article sur les Strokes... curieux il lit.... ce gamin aura en 15minutes, alimenté sa passion et découvert de nouveaux mag et un groupe. Alors non il n'ira peut etre pas courrir le mois prochain acheter le rock mag'. Par contre qui te dis qu'il ne va pas revenir le lendemain reprendre le citato et lire l'article sur le nouveau département du louvre? Ou sur les tribulations nudiques de Salma Hayek puis l'article sur l'Iran... et là bam il découvre plusieurs points de vues sur l'Iran... Ses parents, comme une grosse majorité des téléspectateurs, se cantonnent au JT de TF1 et là il lit un article de Libé... pas le meme point de vue.
      Parceque l'information a BESOIN de plusieurs sources. Un ado lambda sera faignant et n'ira pas vers les multiples sources, via citato ils amenent les différentes sources à lui.

      Tu lui reproches d'être raccoleur... too bad pour que quelque chose soit raccoleur faut qu'il tape à l'oeil... hors n'etant vendu que par abonnement et en majorité à des groupes scolaires... je crois pas que le "tape à l'oeil" soit fait pour que se l'arrache en kiosque.
      La critique de Kei a dit :

      Citato est l'exemple même du magazine racoleur : on en donne pour tout le monde, pour toutes les catégories sociales, pour toutes les tranches d'âge, bien que le ton global soit franchement orienté jeune (collège/lycée). On trouve de tout dans ce magazine, et le lecteur lambda n'en lira sans doute pas plus du tiers
      Cinéma, musique, medias, livre, mangas, bédé, sport, sortir... avec ce pannel tu touches du 12 à 50 ans... pas mal comme pannel... Raccoleur tu parles de tout... non Krinein est tout sauf ca. Krinein a pour "ligne éditoriale" d'être généraliste, de parler de l'art et de la culture en générale, et selon moi c'est tres bien. La pluralité permet de découvrir... qui ici n'a pas découvert livre/cd/film/etc... grace à cette pluralité? Le choix, le nombre ... ca c'est bien... laisser le choix. Je lis quotidiennement 4journaux (merci mon taf ) deux qui traites de l'actualités, deux qui traitent de l'économie... pourquoi? Pour avoir cette pluralité, je pourrais me contenter du Figaro, mais non je veux cette différence de point de vue. C'est quelque chose de sain. Alors si un jour il y a un équivalent citato pour adulte, je me rue dessus. J4arreterai pas de lire mes quotidiens, mais ce genre de magazine permet d'unc oup d'oeil de comparer et confronter différents points de vues.

      A ce genre de magazines qui couvrent l'info je lui demande d'etre alléchant, de me donner envie d'approfondir le sujet.. alors il ne va pas en profondeur? Tant mieux je lirai l'article jusqu'au bout et je chercherai des infos par moi meme... Et l'ado curieux fera pareil et le pas curieux, il aura lu jusqu'au bout et aura été sensibilisé.

      J'applaudis des deux mains cette initiative, comme j'ai eu applaudis les clef de l'actualité junior...

      J'ai tiré mon point d vue totalement externe et seuleument sur le principe (je ne juge pas la critique du contenus mais du principe ) grace au site internet et j'y ai trouvé ca: Citato est l'exemple même du magazine racoleur : on en donne pour tout le monde, pour toutes les catégories sociales, pour toutes les tranches d'âge, bien que le ton global soit franchement orienté jeune (collège/lycée). On trouve de tout dans ce magazine, et le lecteur lambda n'en lira sans doute pas plus du tiers... des liens vers des journaux en ligne... et bien encore un bon point pour eux... JE vais tenter de me le procurer pour pouvoir juger du contenus, mais si ils suivent leur ligne éditoriale, j'adhere à cette excellente idée de sensibilisation.

    • Danorah

      08/02/2006 à 18h15

      Répondre

      Cher monsieur Tirlot,

      puisqu'on vous a sous la main et que vous avez l'air de vouloir qu'on vous pose des questions, voici la mienne (je vous prie de bien vouloir tenir compte du fait que votre magazine m'est totalement inconnu - bien que j'aie l'impression de passer les trois quarts de ma vie au CDI de mon lycée ^^ - et que je me garderai bien de prendre position quant à la qualité de son contenu). Ma question est la suivante : quel est l'intérêt de réunir dans un même magazine des articles divers et variés portant sur des thèmes vraisemblablement hétéroclites ? Evidemment, j'imagine que c'est pour "ratisser large", faire généraliste, proposer un large panel de sujets pour les jeunes gens qui souhaiteraient s'informer sur tous les sujets. Très bien. Mais quel est le "plus" par rapport à un magazine tel que Phosphore, par exemple ? Pour avoir été abonnée plus d'un an à ce magazine (je ne juge donc pas "sur pièce"...) j'ai cru pouvoir déceler une certaine cohérence dans le style, la façon de traiter les sujets, par ailleurs très divers et généralistes - ce que votre magazine semble revendiquer en premier lieu. Cette cohérence peut-elle réellement exister dans un magazine qui publie des articles issus d'une pléïade d'autres périodiques ? "C'est le principe d'une revue de presse", me direz-vous. Certes, j'en conviens, mais je peine à me satisfaire de cette réponse. Ainsi, si vous vouliez bien avoir l'amabilité de m'éclairer sur ce point, je vous en serais éminemment reconnaissante. (Notez que cette question n'est que pure curiosité et ne remet aucunement en cause la qualité de votre magazine, puisque je ne l'ai pas lu.)

      En ce qui concerne la critique en elle-même, je pense que le principal reproche qu'adressait Kei à Citato, était non pas l'étendue des sujets abordés, mais les conséquences d'un tel état de fait, à savoir le manque d'approfondissement des sujets. Encore une fois, si la politique de la maison est de ratisser large, évidemment, il n'est pas possible de ratisser profond. (Et c'est d'ailleurs également le reproche que j'aurais adressé à Phosphore, pour en savoir plus c'est par là ^^)

      Pour conclure, je souhaiterais simplement vous rappeler que Krinein est un site de "critiques", et que par conséquent les rédacteurs n'ayant pas apprécié un produit ne sont pas tenus de n'en dire que du bien. Je pense qu'il relève d'une certaine aptitude à l'écoute que de savoir accepter les critiques (et s'en défendre, je vous le concède sans l'ombre d'une hésitation) avec un minimum de "fair-play" et de ne pas en profiter pour attaquer directement et personnellement le rédacteur de ladite critique.

      Bien à vous,

      Danorah

    • Kei

      08/02/2006 à 19h47

      Répondre

      En tant qu'auteur de la critique, je me dois de me justifier.

      Elle est issue de la partie du magazine (dans le jargon, dénommée l'ours) qui reprend les mentions légales, et explicite l"utilisation des droits d'auteur.
      En vérité, si je n'ai pas dit que c'était tiré de l'ours, c'est tout simplement parceque j'avais oublié le mot. J'ai bien conscience que ce n'est en rien une description de ce magazine, mais quand je suis tombé dessus, il m'est apparu que cela décrivait assez bien l'idée que je m'était faite du magazine.

      Et cest justement ce mélange des genres quils apprécient, parce que voyez vous, certaines personnes peuvent à la fois s'intéresser à l'actu people, aux Strokes, à IIran et à Darwin... C'est complément dingue non ?
      Absolument pas. Personnelement, je me contrefiche de l'actu people, mais en revanche l'iran, les strokes et darwin sont des sujets que j'affectionne (surtout le dernier) Et pour moi, il n'y a pas eu d'informations nouvelles dans votre magazine. Et pourtant, je ne regarde pas la télé, ne lis pas de journaux, n'écoute pas la radio. Je vit dans ma bulle depuis 3 ans, sans réel contact avec le "monde exterieur" (ce n'est pas très sain, mais j'ai de bonnes raison pour ca) et j'arrive tout de même a en savoir plus que ce que vous publiez.

      Qu'un lecteur n'en lise qu'un tiers ? Ca serait déjà formidable ! (lisez vous 100 % d'un magazine ?) .

      Oui, je fais parti de ces maniaques qui lisent ce qu'ils ont dans les mains d'un bout à l'autre, même l'ours. Quand je lis un magazine, je le fait pour m'informer, même sur des sujets qui ne m'intéressent a priori pas, donc je lis tout.

      Que lon ne traite pas tout ? Forcement non, chaque mois plus 2000 titres paraissent en kiosque.
      Sur ce point, je vous rejoins. Quand je dis "tout ce qui parait en france", c'est l'impression que cela donne. Votre sélection est très diverse (trop pour moi, c''était mon seul vrai grief, mal exprimé visiblement) et touche à tout.

      Et que lon trouve de la pub dans notre magazine ??? Si votre site n'en hébergeait pas, vous seriez mieux placé pour ce type de commentaire.
      Encore une fois, je suis totalement d'accord. Je ne reproche pas le fait qu'il y ait de la pub, mais que celle ci représente une telle part du magazine. 66 pages en tout pour l'exemplaire que j'ai dans les mains, 14 de publicité diverse, donc 42 (et dieu sait que j'aime ce chiffre - dieu = douglas adams en l'occurence) de contenu. Cela me semble etre beaucoup.

      Vous appelez cela du racolage ? Pourquoi pas. Je suis curieux alors de savoir comment appelez vous un magazine comme Choc, ou Entrevue qui offre un tout autre contenu à cette tranche dâge?
      Je suis sur que vous n'êtes pas curieux du tout de savoir comment je les appelle.

      Pour ce qui est des lecteurs, il ne fallait y voir que du mauvais esprit. Je ne remet pas du tout en cause le chiffre, et je ne doute pas de votre intégrité. Je dit "on a du mal à comprendre". Pour moi un lecteur, ce n'est pas juste quelqu'un qui lit un article, mais bien quelqu'un qui lira le magazine.

      J'ai fait pas mal de mauvais esprit dans cette réponse, et je comprend bien que voir une telle critique de son travail n'est pas vraiment agréable. Je constate aussi que j'avais une vision un peu idéalisée de la presse (des phrase comme "Qu'un lecteur n'en lise qu'un tiers ? Ca serait déjà formidable !" me surprennent beaucoup), mais je suis candide, que voulez vous.

      Pour conclure, je citerai Danorah (cf post plus haut) :
      En ce qui concerne la critique en elle-même, je pense que le principal reproche qu'adressait Kei à Citato, était non pas l'étendue des sujets abordés, mais les conséquences d'un tel état de fait, à savoir le manque d'approfondissement des sujets. Encore une fois, si la politique de la maison est de ratisser large, évidemment, il n'est pas possible de ratisser profond.

      A la lumière de cette phrase, vous comprendrez sans doute mieux le pourquoi de la dernière phrase de ma critique : puisque vous citez des magazines et que votre but est justement d'être une introduction à la presse ("Notre but est de faire la promotion de la lecture de toute la presse" vous n'aurez pas de problème à reconnaitre que lesdits magazines sont plus complets sur un sujet donne (et comme vos lecteurs ne lisent qu'un seul sujet...) et donc plus enrichissant.

      Mais je doit reconnaitre que le ton général était agressif, mais comme le dit Danorah, je ne suis pas obligé d'être consensuel.

    • Anonyme

      20/04/2007 à 18h48

      Répondre

      14 pages de pub sur 66 ? Compare avec les autres magazines, et tu verras que c'est une proportion extremement restreinte de pub. Pour info, pour pouvoir bénéficier des aides de l'Etat en matière de presse, il ne faut pas dépasser 2/3 de pub. 14 pages de pub ce n'est même pas 1/3 du journal, ce n'est rien du tout comparé aux normes du secteur. De plus, un journal ça coute cher : n'en déplaise aux idéalistes, la pub permet aux journaux de survivre.

      Pas d'infos nouvelles dans citato ? Comment un magazine mensuel pourrait-il sortir des scoops ? Le but d'un mensuel c'est d'avoir un recul sur l'actu, pas de donner des infos nouvelles.

      Croire qu'un lecteur lit un titre à 100%, c'est effectivement être candide.

      Enfin, les autres magazines sont plus enrichissants ? Surement en effet. Mais qui enrichiront-ils si les jeunes générations ne lisent plus ?

      Pour conclure, je vois mal comment on peut aimer la presse, et descendre aussi durement l'initiative de citato
      (je ne vise bien sûr que le premier post de Kei, le 2eme étant nettemet plus modéré et lucide)

    • Kei

      20/04/2007 à 20h05

      Répondre

      J'ai été assez surpris par votre commentaire, et au début sa pertinence sur de nombreux point m'a incité à ne pas répondre du tout.

      Mais à la relecture, quelques aspects me sautent au visage, et je me dois de les relever.

      Je ne conteste absolument pas votre premier point sur la pub. Je ne suis pas un professionel de la presse, loin de là. Et même si j'ai trouvé ce nombre excessif, je dois tout de même avouer que vous avez raisons, et que dans de nombreux magazines on en trouve beaucoup plus.

      Rien à redire non plus sur le fait que personne ne lit un journal à 100%.

      Par contre, je voudrais m'élever contre le "pas d'info nouvelle". La critique remonte déjà à loin, mais en lisant les commentaires, j'ai vu que les sujets présents dans le magazine étaient Darwin, les strokes, et l'Iran. A part le dernier point, qui devait sans doute être en plein dans l'actualité, on ne peux pas dire que les deux autres sujets étaient fabuleusement neufs. Les Strokes, ont les connait. Et Darwin... Cela fait quelques dizaines d'années qu'il a bouclé son oeuvre... Sans vouloir faire de mauvais esprit, je pense qu'un survol un peu moins superficiel du sujet n'aurais sans doute pas été de trop. Et pourtant, je ne suis pas au fait des détails de cette théorie, ou de l'actualité des contestations.
      Je ne m'attend pas à ce que Citato, ou tout autre journal mensuel révèle des scoops. Quand je dis, "je n'apprend rien", ce n'est pas que j'attendais des révélations. Seulement que ma culture générale couvrait déjà ces sujets de manière plus profonde que celle présentée dans le journal.

      Et pour conclure, je voudrais reprendre vos deux derniers arguments. Certes l'initiative est louable. Comme beaucoup d'initiatives. Mais dans les faits, j'ai trouvé ce magazine bien pauvre. Et la lecture, ce n'est pas seulement celle de magazines, c'est un tout. Et on trouve dans tous les CDI des lectures plus profondes destinées au même public (enfin il me semble - mais je n'ai pas de nom en tête - que je trouvais dans mon lycée de quoi lire sans être assomé par la complexité de ce que je lisais). Et je ne parle pas du fait que, pour moi, de manière totalement subjective (et ça ne peut donc pas constituer un argument), ce n'est pas avec une lecture "au rabais" (oui, le terme est fort, mais je n'en ai pas trouvé d'autre pour exprimer la même idée de manière plus nuancée) que l'on incite "la jeunesse" à lire.

    • Anonyme

      22/04/2007 à 12h26

      Répondre

      Je n'aurais pas dû employer le mot "scoop", c'est vrai que c'est l'exces inverse. Je voulais dire que la périodicité mensuelle implique un traitement des sujets "froids", c'est-à-dire plutôt des "tendances" du moment, par opposition aux sujets "chauds" qui font l'actualité nouvelle de chaque jour.
      En ne paraissant qu'une fois par mois, impossible (et encore une fois ce n'est pas le but) de coller à l'actu.

      Je ne connais pas ton âge, mais n'oublie pas en tous cas que beaucoup de jeunes n'ont pas ta culture générale, et tu n'es peut etre pas la cible de ce magazine (et donc normal qu'il ne te plaise pas si c'est le cas)

      J'ajoute avec prudence car je ne fréquente plus les CDI depuis des lustres, donc je ne suis pas certain des contenus de citato. Cependant il me semble qu'il regroupe également des articles de quotidiens. Et en ce qui concerne la lecture des quotidiens, il y a énormément à faire pour attirer les jeunes générations... (Et s'il ne met pas d'article de quotidiens en valeur, c'est bien dommage, et je ne manquerai pas de le signaler aux responsables que j'espere rencontrer bientôt)

      Voilà, je pense qu'on est sorti de la polémique et que nos positions respectives sont plus claires !

      Je vais aller me ballader un peu sur ce forum qui a l'air bien intéressant pour découvrir un peu les autres sujets.

    • Kei

      22/04/2007 à 14h19

      Répondre

      Bonne balade

      En tout cas, ce fut un plaisir de discuter de manière intelligente et constructive.

    • Anonyme

      30/12/2009 à 00h35

      Répondre

      Ce magazine est vraiment genial je l'adore je ne peux plus m'en passer il n'y a pas mieux comme magazine 

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

    Rubriques