8.5/10

Ciné Live

S'il y a un événement que j'attends impatiemment chaque mois, c'est bien la sortie de Ciné Live, le seul magazine de cinéma qui se lit, se regarde et s'écoute. Dès que j'aperçois sa couverture très voyante, je sais que je vais pouvoir connaître toute l'actualité du cinéma et visionner sur mon ordinateur les nouvelles bandes annonces.

La caractéristique, qui est aussi l'atout de cette revue réside dans le CD-Rom ce qui en fait effectivement un magazine qui se regarde et s'écoute. Le CD-Rom contient les bandes annonces des films sortant dans le mois ainsi que ceux à venir. On retrouve également en vidéo quelques reportages, des sorties DVD ou des petits bonus. Des textes sur les acteurs et sur les films du mois y sont aussi présents. Le cinéma est avant tout visuel et le fait de pouvoir visionner les bandes annonces apporte beaucoup pour se faire un avis sur ce que l'on veut aller voir sur grand écran.

Ciné Live ne se limite pas qu'à la vidéo. C'est un bon magazine, très clair et très complet. J'apprécie en particulier son graphisme et sa mise en page. La couverture est toujours superbe avec une jolie incrustation métallisée, même si on peut reprocher le manque de personnages féminins sur leur une (au moins ils n'utilisent pas de femmes dénudées pour vendre, mais c'est un autre problème). Ciné Live est très bien présenté avec un graphisme jeune et dynamique ainsi qu'une organisation claire et efficace. C'est sûrement une question d'habitude mais je ne me perds pas entre les différentes rubriques et je repère rapidement les sujets que je cherche.

Allez, je vous montre un exemple. Je prends le Ciné Live de ce mois-ci (mars 2004) et l'on va voir ce que l'on y trouve. Bon, je ne vais pas faire une liste exhaustive mais plutôt aller à l'essentiel. Selon la couverture, voilà les premières infos sur Spiderman 2, quatre mois à l'avance, ça s'annonce intéressant. On tourne les premières pages et on se rend vite compte qu'il y a beaucoup de publicités (environ une page sur deux). Ça se calme sur la fin mais pour 3 euros je ne vais pas râler, surtout qu'elles ne gênent pas trop. La première rubrique est dédiée à l'actualité, entre les potins de stars et des infos sur des films. Ce n'est pas forcément intéressant mais sans, cela ferait triste et vide. Puis nous avons le droit à un reportage assez complet et sympathique sur le principal sujet de ce numéro, Spiderman 2. Ah, voilà la partie la plus intéressante, les films dans les salles. Je jette d'abord un coup d'oeil sur le tableau qui regroupe toutes les notes pour chaque film et Big Fish a l'air d'être le meilleur. Lisons leur commentaire de plus près. Même si leurs critiques sont moins bien que sur Krinein (NdC : euh...) et que je ne suis quasiment jamais du même avis qu'eux, celles-ci sont souvent amusantes et reflètent au moins une partie du film. On peut cependant leur reprocher le manque d'un réel sens critique sur certaines réalisations, françaises en général. Par exemple, sur le numéro d'avant, Ciné Live a mis 3 étoiles pour les 11 commandements et 2 étoiles pour RRRrrr. S'ils n'ont pas été payés ou s'ils n'ont pas vu une version différente de la mienne, il faudra qu'ils m'expliquent leur système de notation. En tout cas, tous les films sont passés en revue et c'est très bien. Après cette partie, j'arrive aux interviews. Les questions sont intelligentes et sympathiques, il n'y a pas grand-chose à redire. Puis s'ensuivent des portraits d'acteurs, une rubrique plutôt inutile. J'arrive alors aux previews et aux films en tournage. C'est déjà bien plus intéressant. Dans ce numéro, je peux voir le calendrier envisagé de tous les films en 3D ou encore savoir quel est le prochain Tom Cruise prévu. Je me retrouve finalement dans la rubrique prolongations, une partie annexe du magazine, pas forcément indispensable mais utile, regroupant les sorties DVD, les BO, les livres, les séries TV, etc. Et pour clôturer le magazine, j'ai le droit à un dessin d'un artiste représentant un film récemment sorti.

Cette lecture m'a bien plu, vivement le mois prochain pour le nouveau numéro. Allez je me regarde aussi encore une fois la bande annonce de Van Helsing. Ciné Live, c'est vraiment le meilleur des magazines de cinéma.

A découvrir

20h10 pétantes

Partager cet article
A voir

Gaming

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Anonyme

    08/04/2006 à 21h19

    Répondre

    Ciné Live fête son 100ème numéro ! "Un numéro wow" selon la couverture ? Bof...

    Au programme, une nouvelle formule. Tous les magazines qui se sont essayé à la nouvelle formule savent à quel point il est difficile de la faire accepter au lecteur. Et là franchement... rendez nous l'original ! La nouvelle maquette ressemble à s'y méprendre à celle du magazine Première, et au niveau des articles, tout ce qui a changé a changé en mal ! La notation, anciennement en "yeux", passe aux étoiles, pour faire comme tout le monde sans doute.

    Heureusement, ils ont gardé les jeux de mots. Ouf.

  • nazonfly

    18/09/2008 à 09h47

    Répondre

    Je crois que oui la presse ciné a du souci à se faire. Je n'ai jamais été consommateur de cette presse, mais depuis 4-5 ans, j'ai l'occasion de lire Premiere tous les mois. Au début, c'était plutôt intéressant. Puis je me suis rendu compte que j'étais de moins en moins d'accord avec leurs critiques, dans le genre à adorer la dernière bouse sortie et ne pas dire un mot sur des films originaux avec une moins grande diffusion.


    Puis je me suis rendu compte qu'ils assuraient de moins en moins les grosses sorties. Le mois de la sortie des Chtis ou de Asterix, de gros dossiers sur les films, mais aucune critique. D'après ce qu'ils disent, c'est qu'ils ont bouclé leur numéro et n'ont pas été autorisé à voir le film avant la sortie (et du coup, on se demande franchement à quoi sert le magazine).


    Depuis quelques mois, il y a aussi un invité. Quelqu'un qui n'est pas du monde du ciné qui fait un interview sur ces goûts ciné etc. Bref du people... Faut dire que c'est ce qui marche.


    Dernière évolution (dans le numéro de ce mois-ci), la présence de pub/photo. En gros de grosses photos d'une page d'acteurs, et au coin de la photo une marque. Certes c'est joli, mais ce n'est pas franchement ce qu'on (ou en tout cas moi) attend d'un mag comme celui-ci.


    Et je passe sur une idée qui est restée quelques mois et a été (heureusement) abandonnée : une rubrique intitulée La cochonne du mois, avec photo à l'appui d'une fille nue dans un film qui sort.


    Bref, à vouloir évoluer, Premiere s'est enlisé dans une direction tristement connue et pas franchement agréable.

  • riffhifi

    18/09/2008 à 10h17

    Répondre

    La rubrique "le petit cochon", ça existait déjà dans les années 90 quand j'étais abonné, et ça avait disparu...


    Mais effectivement, la presse ciné finit par être vachement standardisé, d'où la suppression logique de certains titres (je parle pas des Cahiers, parce qu'indépendamment de ce qu'on en pense ils restaient assez personnels). Je continue à trouver Brazil sympathique, je suis content qu'ils aient ressuscité même s'ils ont un côté je-men-foutiste sur certains points et monomaniques sur d'autres.

  • sven

    21/09/2008 à 01h39

    Répondre

    pour ma part, j'ai lu tous les mois première pendant plus d'une dizaine d'années, et ça s'est arrêté immédiatement après la refonte du magazine il y a de ça 1 an et qqs...


    et je continue à trouver ceci dommage pour le fan de cinéma que je suis, de ne plus systématiquement les critiques de tous les films du mois, de ne plus savoir ce qui est en projet, ni les infos du monde du cinéma, etc...

    mais j'ai réessayé il y a quelques temps, et Première, journal que j'adorais tant est totalement illisible, tant on dirait une caricature de magazine féminin, tant la mise en page est immonde, et tant le cinéma donne l'impression d'être relégué au second plan derrière tout le reste (mode, people, etc... toutes ces choses dont je me fous complètement!)


     cela dit, je ne connais pas les autres magazines cités dans l'article autrement que de nom...

    mais j'ai tendance à trouver ça dommage que des magazines qui donnent l'opportunité d'en apprendre autant sur le cinéma disparaissent


     @ nazgul:

    - ça fait des années que les plus grosses sorties sont parfois absentes de Premiere, car elles ne sont pas présentées à la presse à temps pour la sortie du magazine (selon ce qu'en disait la rédaction)

    - le petit cochon a existé pendant de très nombreuses années, et il comptait dans les rubriques inratables dans le magazine... mais il a disparu, comme nombre d'autres, d'ailleurs

    - j'ai beaucoup plus été choqué par l'immonde nouvelle mise en page et le fait que le journal devienne quasi-illisible que par l'absence de critiques sur les grosses sorties, dont on finit toujours par entendre parler!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques