7.5/10

Chuck - Saison 1

Drôle et divertissante, la série Chuck est une des rares bonnes surprises de la rentrée 2007 aux Etats-Unis.

Chuck Bartowski (Zachary Levi), jeune informaticien d'une vingtaine d'années, est un "geek", voire même un sacré bon gros "nerd" limite asocial. Un beau jour, il C'est bon quand c'est con...
C'est bon quand c'est con...
© 2007 NBC Universal, Inc.
se retrouve bien malgré lui avec une base de données dans son cerveau. Elle contient des secrets gouvernementaux. Il est alors rapidement embauché (quasiment de force) par John Casey (Adam Baldwin), un ancien agent de la NSA, pour des missions d'espionnage. Il est accompagné par Sarah Walker (Yvonne Strahovski), avec qui il doit faire croire à une relation amoureuse. Il continue aussi en parallèle son boulot d'informaticien pour que son entourage ne sache rien de son secret.

Cocktail espionnage-humour

A 31 ans, Josh Schwartz, scénariste/producteur, crée ici sa deuxième série de la rentrée 2007. Largement plus ambitieuse que le drama-teen-soap Gossip Girl, Chuck propose un séduisant cocktail d'action (cascades, courses-poursuites, explosions...), de décalages portés sur des crétineries, d'espionnage, de relations familiales, d'humour et de romance. Le programme est diffusé sur NBC depuis le 24 septembre chaque lundi avant la deuxième saison de Heroes.
Le héros principal, Chuck, est le portrait craché de Josh Schwartz. Juif, brun, plutôt renfermé sur lui-même, il a du mal à s'intégrer et à brancher des filles. Ceci malgré (à cause d' ?) un certain talent pour l'ironie et des blagues génératrices de bides abondants. Il rappelle ainsi la jeunesse de Josh Schwartz en Californie du sud, comme l'évoquait déjà le personnage de Seth Cohen dans The O.C.


"A table !"
© 2007 NBC Universal, Inc.
Pour ce qui des histoires, on est proche d'Alias, avec des missions où nos héros luttent contre des complots, des mafias et des gros méchants pas sympas. Tout ça enrobé de deux-trois mystères sur le passé des persos. Il faut bien le dire, ce n'est pas avec ses scénarios que Chuck marque des points. C'est davantage avec ses nerds, Chuck et son meilleur ami Morgan Grimes (Joshua Gomez), souvent débiles et maladroits, qu'elle parvient à nous décrocher des sourires bienvenus. Bien plus que dans The Big Bang Theory et que le plantage royal Reaper, les geeks sont touchants, rigolos et s'assument dans leurs différences qui constituent leurs spécificités appréciables. Côté charme, Yvonne Strahovski, Sarah Lancaster et Rachel Bilson rajoutent un plus non négligeable à la série, surtout pour les amateurs de physiques et de visages parfaits. Adam Baldwin, comme à son habitude, joue un personnage froid et bourrin. Apparemment, les producteurs de télévision ne voient en lui qu'un superbe second rôle depuis des années (son CV impressionnant de ces dernières années le montre : X-Files, Firefly, Angel, The Inside, Day Break...)

Divertissement agréable

Entre son boulot qui le met en danger et son quotidien dans un magasin de vente informatique, Chuck a évidemment du mal à joindre les deux bouts. Cette situation peu banale se traduit par des quiproquos, des problèmes familiaux répétitifs et lassants (Chuck ne peut pas être disponible pour tel ou tel événement/rendez-vous et déçoit sa sœur ou un ami), des relations amoureuses grandissantes (déjà vues cent mille fois mais ça marche toujours...) et des conflits récurrents avec ses partenaires de jeu. Le lieu de travail, un magasin de vente, est très familier pour des millions d'Américains et dorlote leur culture collective, tout comme pas mal de références cinématographiques, de jeux-vidéos et musicales. Aussi, dans le monde de Chuck, tout est très coloré, assez lisse, presque binaire et surtout léger. En conséquence, on rigole, on se divertit agréablement et on en redemande. Vu la faible concurrence cette année, il faut avouer qu'on est pas non plus très pinailleur...

Partager cet article

A propos de l'auteur

13 commentaires

  • Kei

    06/11/2007 à 12h15

    Répondre

    Ca devrait pas être une preview ça ?


    Ceci dit, je suis en tout point d'accord avec la "preview". Sauf que j'aime pas cette utilisation qui est fait du mot geek.


    Avec l'appropriation du vocabulaire élémentaire de l'informatique par les foules (blog, web, etc...) sont venu des choses comme "lol", "mdr" ou pire "jrb". Mais l'infamie la plus grosse est la récupération du mot "geek", totalement dénaturé de son sens.


    Il est bien loin le temps où être un geek c'était avant tout comprendre la définition récursive et la trouver drôle.


    Geek : (nf) un geek est une personne qui sait ce qu'est un geek. 

  • Vincent.L

    06/11/2007 à 13h30

    Répondre

    Moi je fais pas des preview j'aime pas (et puis de toute façon à la fin de la saison, à mon avis, j'aurais déjà tout dit car ce n'est pas le type de série qui évolue beaucoup...).


    Voici plusieurs définitions de "geek" trouvées ça et là :


    - Premier de classe généralement irritant très, très penché vers les sciences et la technique au point de négliger toute vie sociale et affective. Lorsqu'il se consacre exclusivement à l'informatique, le geek devient nerd (dont il est souvent le frère jumeau). (www.linternaute.com)


    - Un geek est un stéréotype décrivant une personne passionnée, voire obsédée, par un domaine précis, généralement l'informatique. Le type même du geek sont les premiers de la classe, à profil scientifique, férus de superhéros et de science-fiction. (wikipedia france)


    - Fou taré d'informatique, tout comme le nerd. Typiquement, il est binoclard, avec des boutons, et théoriquement sans petite copine (il ne sait d'ailleurs pas exactement ce que ça peut bien être). (www.tout-savoir.net)


    - Mot anglais souvent employé pour désigner les passionnés d'informatique et/ou d'Internet qui le sont plus que raison. (www.dicodunet.com)


    - Un geek est quelqu'un qui passe son temps à être "sociable" sur un ordinateur (http://okki666.free.fr, oui je sais comme source on peut trouver plus connu...)


     

  • Kei

    06/11/2007 à 13h34

    Répondre

    Celle de Wikipedia est la plus proche. Encore qu'il s'agit là du deuxième sens. Celui qui a été échangé avec Nerd. Pour ce qui est du premier de la classe irritant, on utilisera plutôt le mot dork.


    Oui, c'est compliqué.


    Oui c'est inutile.


    Oui, si ça vous intéresse, vous êtes sans doute un geek. 

  • Kei

    06/11/2007 à 13h37

    Répondre

    Et accessoirement, je ne me voulais pas agressif envers toi Vincent.L. C'était un coup de gueule totalement pas bien placé.

  • Vincent.L

    06/11/2007 à 20h28

    Répondre

    Oula je ne me suis pas senti agressé [img]/medias/../forum/images/smilies/wink.gif"%20border="0[/img]

  • Vincent.L

    21/11/2007 à 21h37

    Répondre

    L'épisode 9 était un des meilleurs. La série devient de plus en plus intéressante !

  • Bzhnono

    22/11/2007 à 08h48

    Répondre

    Après avoir découvert "Explosion in the sky" en lisant une critique de Vincent, j'ai découvert Chuck en lisant une critique de...Vincent. Bref que de découvertes culturelle grâce à un seul homme...Merci Vincent... Bon maintenant parlons de la série. N'étant pas encore bilingue, je dois encore attendre les fansubs français pour bien comprendre la série, et donc pour l'instant j'en suis à l'épisode 7.Eh bien cette série est tout bonnement excellente jusqu'à maintenant. Je sais que certains diront que j'exagère (excellente peut paraître un mot assez fort tout de même), mais en fait cette série est excellente de mon point de vue. On y trouve, pêle-mêle : de l'action, de l'humour (souvent un humour régressif et débilitant qui s'assume...j'adore), des persos intéressant (quelle à été la vraie relation entre Bryce et Chuck) et pour ne rien gâcher y a des jolis filles (parole de crétin macho qui s'assume). Bref un pur divertissement, une machine calibrée pour gagner mais qui ne se moque pas de son public en offrant des histoire variée, des personnages intéressant et des situations comparée à mettre en perspective (les histoires de Morgan se prenant pour un héros en défiant Harry Tang alors que Chuck tente difficilement de sauver le monde...le parallèle entre deux scènes n'ayant à première vue rien à voir est parfois simplement hilarant.). Encore une fois merci Vincent de m'avoir (et sûrement à d'autres aussi) fait découvrir cette série...j'suis accro.  

     

  • Anonyme

    26/11/2008 à 11h05

    Répondre

    C'est effectivement une bonne série: action et humour sont au rendez-vous.


    La série mélange à merveille l'espionnage et la grande distribution: le cocktail est un succès

  • Anonyme

    15/05/2009 à 22h25

    Répondre

    Franchement, avec ma mie on s'est régalé !!!


    L'humour pas trop lourd et le scénario (quoi que prévisible...) sont bons !!!


    Vivement la prochaine saison (3 bien sur) ... putaing con, il télécharge sur le p2p baby .....

  • Anonyme

    21/06/2009 à 13h12

    Répondre

    cette serie je la kiff grave


    a very nice series

  • Anonyme

    25/06/2009 à 12h49

    Répondre

    grand

  • Anonyme

    22/07/2009 à 11h51

    Répondre

    La fausse série de Geek qui ne reste finalement qu'un série pour ados... une de plus quoi !

  • Anonyme

    25/10/2009 à 02h41

    Répondre

    salut, moi c'est Chuck, et j'ai deux ou troi petite chose à vous rappelez si vous ne l'avez pas déjà oublié:


    1. si vous regardez pas cette série, vous êtes nul


    2. Cette série est génial


    3. j'imite Casey: grrrrrrrrr 


    lol mes amis des jours de pluie vous êtes vrm hi-la-rant ! mdr


    Je vous laisse et vivement la saison 3 !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques