1/10

Chantier (Le)

Imaginez une baraque de rêve avec piscine, une très grande surface habitable, un très large terrain et le tout à une heure des pistes de ski. Sauf que la maison en question est une vraie ruine et qu'il faut la retaper du début à la fin. Pour cela, neuf couples ont été sélectionnés (dont un couple homo pour assurer la « diversité » et un couple de retraités). Le couple gagnant remporte évidemment la maison. Aucun des 18 candidats ne bosse dans le BTP et leurs connaissances en bricolage sont plus ou moins bonnes. Pourtant, ils vont devoir tout faire dans la maison. Tout d'abord, pour chaque pièce ou chaque élément, ils doivent choisir entre plusieurs solutions qui varient en difficulté de réalisation et en prix. S'ils prennent du retard ou si quelque chose est mal fait quand l'architecte passe, ce sera une entreprise externe qui s'en occupera aux frais bien sûr des candidats qui devront se priver d'une partie du luxe auquel ils aspirent.
Chaque semaine, un couple est désigné par les autres pour dégager et un couple devient leader. Un chef de chantier est présent sur place pour les aider. Ils logent dans des caravanes le soir. Evidemment, les personnalités et les talents de chacun sont très variés et se confrontent souvent, entre les petits chefs de pacotille et les gros mauvais de la vie.

Vous avez probablement remarqué la platitude du paragraphe précédent. Elle illustre très bien cette émission. On aurait pu espérer avoir de la real tv moins trash, moins voyeuse et moins musicale que d'habitude. C'est le cas. Mais alors c'est d'un ennui... C'est bien simple : il ne se passe rien. On voit des gens réparer plutôt mal une maison, le chef de chantier les engueuler plutôt que de leur donner des conseils, l'architecte répéter encore et toujours « que c'est à refaire », les couples refaire à chaque fois la même erreur qui est de choisir toujours le projet le plus dur pour chaque pièce... On a l'impression d'assister à un mauvais documentaire sur un chantier de construction. Je ne vois pas l'intérêt de voir des gens peindre des murs, mettre du plâtre et poser des cloisons. Si les chaînes de bricolage ou de cuisine du câble ne font pas d'audience, c'est qu'il y a une raison. On peut penser au côté pédagogique à savoir apprendre à bricoler. Même pas ! Le montage est tellement haché qu'on n'a pas le temps de voir comment ils font. De temps en temps, des scènes de tension sont montrées pour essayer d'augmenter l'intérêt mais rien n'y fait. Idem pour les petites tranches de vie des différents couples. Ca reste plat, chiant et nul. Même la présentatrice a dû être choisie pour son inactivité et sa passivité complète. J'ai réussi à regarder toutes les émissions en jouant sur mon PC en même temps. Dès que je meurs ou quand j'attends une cible avec mon fusil de sniper, je jette un oeil sur la télé pour faire toujours la même remarque : « mais il ne se passe rien ! ».

A découvrir

Babylon

Partager cet article

A propos de l'auteur

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

    Rubriques