Cécilia si fragile


DR.
Pour son premier numéro de l'année 2012 qui sort aujourd'hui en librairie, la revue trimestrielle bien connue des médias, Revue XXI, propose à ses lecteurs un sujet déroutant. L'auteur, Sylvie Caster, le présente ainsi : "Matar et Liliane Gueye veulent restituer la vérité de leur fille, morte après avoir été violée par quatre jeunes réunis dans une chambre d'hôtel à Marseille. Au procès, les agresseurs ont prétendu que l'élève infirmière de 21 ans, était « une fille facile ». Condamnés à la prison pour dix à quinze ans, les quatre jeunes ont à peine compris le verdict. Aujourd'hui, ils font appel."

(Deux des accusés se sont néanmoins finalement désistés de leur appel).

Lors d'une interview la veille sur France Info, elle faisait part de l'expérience que fut ce travail : l'incompréhension face à des hommes qui, au coeur même de leur procès, trouvaient que la soirée du viol aurait été normale si la jeune fille n'était pas morte, car un viol c'est bien sûr normal, l'incompréhension face à des hommes qui ne comprennent donc pas l'horreur qu'ils ont commise, même des années après, l'admiration devant des parents qui, sans chercher à sanctifier leur fille, souhaitent juste la replacer dans son véritable statut, celui de victime et non d'accusée, elle qui n'est plus là pour se défendre et expliquer ce qu'on lui a fait. Bref, trouver encore un peu de lumière au milieu des ténèbres.

Sur Krinein, nous pensons que ce type de travail mérite l'attention, car bien que nous soyions au XXIème siècle, bien que le viol soit une infraction pénale (en l'occurrence un crime), ce qui n'était pas le cas en France avant 1810, et 1992 entre époux, bien que dans certains pays les femmes bénéficient enfin de l'égalité des droits, il y a malheureusement toujours des hommes, ou même parfois des femmes, pour penser qu'un viol est normal, et que l'être humain - homme, femme ou enfant -  n'est qu'un objet à la libre disposition des instincts sexuels.

Restera à savoir si l'auteur saura manier avec toute la profondeur qu'il mérite, et sans manichéisme, un sujet aussi délicat.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques