Catch - WWE - Payback - 2013

Rosemont dans l'Illinois est un lieu bien connu des fans de catch. C'est d'ailleurs ici que la WWE est venue pour son PPV Payback. Les amateurs le savent également, plus nous sommes proche de Chicago, plus C.M.Punk est chez lui et se sent pousser des ailes. Dans la soirée, il va d'ailleurs affronter une légende des rings en la personne de Jericho. Le canadien aime les défis et C.M.Punk est une occasion parfaite pour que les deux hommes puissent donner la pleine étendue de leur talent. Pas de titre en jeu pour ce match mais pour moi, c'est le véritable main event de cette soirée.

Mais avant cela un petit match pour chauffer la salle. Quand un dark match inclus Sheamus, on se dit que la soirée va être explosive puisque l'Irlandais est un homme qui mérite milles fois d'être dans le combat principal de la soirée. Face à lui, Damien Sandow, l'homme qui se veut le plus cultivé de la compagnie. Cela dit, il ne parviendra pas à éduquer le Celte qui va gagner le match sans trop de frayeur.


Kaitlyn toujours prête ?

 

On enchaîne donc avec le match pour le titre intercontinental dans lequel Wade Barrett, le champion, doit faire face à deux prétendants. D'un côté, le Miz qui continue de jouer les élèves modèles de Ric Flair. De l'autre côté, Curtis Axel, nouveau client de Paul Heyman, qui compte bien marquer l'histoire de la compagnie (comme tous les clients de Paul ou presque). Ceci dit, après des matchs peu représentatifs, Axel n'a encore rien montré depuis son retour et son introduction dans la clientèle d'Heyman. C'est chose faite avec ce match dans lequel il parvient à arracher la victoire. Il est donc le nouveau champion intercontinental et il espère viser plus haut. Vince et Triple H viennent alors sur le ring et malgré le fair play de Vince (autant qu'il peut l'être), la tension est à son maximum notamment avec Triple H qui n'a jamais semblé aussi mal en point physiquement et moralement. Attention cependant, une bête blessée peut s'avérer encore plus dangereuse mais Axel n'en a cure pour le moment.


AJ semble impossible à arrêter !

 

Le match des divas succède à ce premier combat et Kaitlyn remet en jeu son titre face à A.J Lee accompagnée de son fidèle ami : Big E Langston. On s'en doutait un peu car Lee semble sur un nuage depuis quelques temps et que Kaitlyn n'a pas l'air concentrée à 100% sur les combats. Ainsi, Lee gagne la ceinture et Kaitlyn en sera profondément affectée comme nous le verrons en coulisses.

Puisque les titres sont remis en jeu ce soir, la ceinture des USA est donc le match suivant. Dean Ambrose doit donc défendre son nouveau bien face à Kane qui n'est pas connu pour sa délicatesse. Pas de surprise également et Ambrose gagne le match en contrant le chokeslam de Kane par son DDT.


Curtis Axel, le nouveau champion et protégé d'Heyman !

 

J'attendais beaucoup plus du match suivant : Ziggler (avec Langston et Lee) défend sa ceinture de champion poids lourds contre Alberto (accompagné du fidèle Ricardo). Un match haletant dans lequel la santé des combattants a été le fil rouge. Ainsi, après l'expulsion de Langston, le médecin a été la personne la plus au centre des intérêts dans le match. Del Rio gagnera la ceinture avec un superkick et le médecin se concentrera alors sur le perdant. Pendant ce temps, la foule va huer le nouveau champion qui a décidément le chic pour se faire haïr (sauf de moi mais je n'étais pas dans la foule pour l'encourager).

Mon match de la soirée arrive alors et c'est un match qui tient ses promesses. Punk et Jericho réalisent de très gros enchaînements et chaque prise pourrait décider du match. Au terme de ces enchaînements, on voit que c'est Punk qui a l'avantage. Cela dit, Jericho va dévoiler des trésors de capacités défensives et de résistances qui conduiront Punk à réaliser deux GTS de suite pour achever son adversaire.

Le match suivant est donc beaucoup moins palpitant (pour moi). The Shield (Reigns et Rollins) fait face à Bryan et Orton pour la défense de leurs ceintures par équipe. Beaucoup d'incompréhensions des challengers tandis que les champions ont parfaitement joué en équipe. Victoire logique du Shield.


Cena, toujours prêt à aider Ryback !

 

Le match principal de la soirée implique le champion de la WWE : John Cena face à l'homme le plus affamé de la compagnie : Ryback. C'est un match où le gagnant doit être le meilleur des trois matchs prévus. On commence donc avec un lumberjack match dans lequel le challenger obtient la victoire. Dans le match suivant, nous avons un table match. Ryback semblait proche d'en finir mais Cena renverse la prise pour faire traverser la table à Ryback. Nous avons donc une égalité qu'un ambulance match va se faire un plaisir de résoudre. Le challenger a réclamé ce type de combat et il lui fait honneur. La pauvre ambulance est mise à contribution et elle se fait démolir afin de servir les prises des deux hommes. Sur le toit du véhicule, grosses prises et coups de gyrophare vont avoir lieu et c'est le champion qui va avoir le dernier mot dans un geste de destruction ultime. Cena reste donc champion.

Une soirée mi-figue mi-raisin mais qui a eu son lot de surprise avec trois changements de titres à la clé. Les semaines qui vont venir seront intéressantes sur de nombreux points. D'abord, Henry a défié Cena après avoir fait le coup des larmes pour le travailler psychologiquement (il a même invoqué une possible retraite). Ensuite, Vince se rapproche du Shield et ne cache plus son intérêt dans leur travail (vers une nouvelle Corporation ?). Mais peut-être Vince veut-il se protéger de la famille Wyatt qui va débarquer en force de la NXT. De même, il faudra suivre la politique de Heyman qui n'a pas hésité à lâcher Lesnar sur Punk lors du Raw de lundi après que Punk ait rembarré Heyman.


Kaitlyn va t'elle récupérer son titre ?

 

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques