Catch - WWE - Money In The Bank - 2013

Money In The Bank ou MITB pour les intimes est devenu une institution au sein des PPV de la WWE. L'enjeu principal de cet événement est bien entendu l'une des deux mallettes permettant à son détenteur de demander un match de championnat quand il le souhaite. Edge avait bien utilisé ce pouvoir pour prendre la ceinture lorsque son champion était le plus affaibli. En plus de ces deux matchs mythiques, nous aurons également quelques matchs de championnats à nous mettre sous la dent à l'instar de celui de John Cena.

Nous commençons d'ailleurs par le titre par équipe où The Shield, représenté par Rollins et Reigns, défend son bien face aux Usos. Jimmy et Jey n'ont jamais paru aussi en forme et rien ne semble les arrêter. Un match rythmé qui, malgré une belle prestation des challengers, sera remporté par les champions.


La classe, ça ne s'invente pas !

 

On enchaîne alors avec le premier match MITB pour une chance de se battre pour le titre poids lourds de la compagnie. Nous retrouvons des superstars au style complet et à la technique avérée. Sandow et son acolytes Rhodes sont de la partie, c'est une bonne chose pour eux puisqu'ils sont équipiers en temps normal. Barrett, Ambrose et Swagger sont également présents tout comme Cesaro et le flamboyant Fandango. J'avais une certaine affection pour ce dernier car il est capable de belles techniques aériennes pour dynamiser le match. C'est justement ce qu'il va faire tout au long du match tandis que je retiendrai également le numéro d'équilibriste d'Ambrose qui a une chance de briller hors du Shield. Soudain, alors qu'on ne l'attendait plus, Rhodes nous livre une prestation de qualité et prouve son statut de technicien aussi rapide qu'efficace. Néanmoins, alors qu'il s'apprêtait à remporter le match, il se fait trahir par son coéquipier. Ainsi Sandow devient le détenteur de la mythique mallette. Il aura fort à faire pour réussir puisque Rhodes va commencer sa vengeance dès le show suivant en le passant à tabac.

Le titre intercontinental est en jeu pour le match suivant. Curtis Axel défend son titre face au Miz. Naturellement, le champion est accompagné de Paul Heyman, son manager mais le Miz a réussi à le faire virer des abords du ring. En effet, il va profiter d'un moment opportun pour bruiter une claque et faire comme si Heyman l'avait frappé. Ceci dit, cela ne suffira pas pour vaincre le champion et remporter le titre.


AJ nous prépare de belles choses !

 

Les divas sont les suivantes à se battre et leur championne, AJ Lee, affronte sa Némésis, Kaitlyn. Un match, où j'aurais aimé voir la challenger gagner mais mes espoirs ont été stoppés nets par la prise de soumission de la championne. Au moins, le match n'a pas duré deux minutes, c'est une belle consolation.

J'adore Chris Jericho, ce n'est pas un secret, mais un match contre Ryback n'a que peu d'intérêt pour moi. En effet, avec son style actuel, on ne peut pas espérer beaucoup de spectacle de la part de Ryback. Ainsi, même si cela surprend, un match où un mastodonte gagne par un roll up, me laisse forcément sur ma fin. Pour les fans de Y2J, ne manquez pas le match qu'il fera au Raw suivant puisqu'il y affronte Rob Van Dam. Ce genre d'affiche, ça vend déjà plus de rêve.


Au moins, Jericho est là !

 

Le titre des poids lourds est ensuite en jeu : Alberto Del Rio, le champion, affronte Dolph Ziggler. Une belle affiche pour deux superstars aussi techniques que fourbes. Naturellement, une fin de match tout aussi machiavélique devait arriver. Ainsi, Aj, la copine de Dolph, débarque et disqualifie son petit ami. La championne se disait inquiète pour la santé de son compagnon. Son comportement va être encore plus vil au show suivant. En effet, dans le rematch de Dolph, elle va l'attaquer avec Langston avant de quitter le ring en embrassant Dolph.

John Cena entre en piste pour le match suivant. Il affronte Mark Henry qui semble obsédé par la ceinture de champion. Un match classique où Henry va se défouler sur Cena sans réussir à la vaincre. Cena finira le match avec une prise de soumission.


Une affiche qui envoit son lot de pâté !

 

Heureusement, le match de la soirée arrive et c'est le second match MITB. On y retrouve mon grand favori : Daniel Bryan mais également Punk, Orton, Sheamus, Christian et Rob Van Dam qui signe ici son grand retour à la WWE. En matière de catch spectaculaire, aérien, acrobatique et extrême, RVD est un nom que l'on connaît bien. Le match a tenu ses promesses. J'étais même très content de voir Bryan sur le point de gagner. Mais Curtis Axel est sorti du néant pour empêcher Bryan de gagner. Punk a donc puni son « allié » qui au départ s'est fait réprimandé par Heyman. Mais Heyman est fourbe et il en profite pour empêcher Punk de gagner. C'est donc Randy Orton qui parvient à décrocher la ceinture.

Un PPV qui brillait par ses matchs MITB. Les autres matchs n'ayant que peu d'intérêt dans l'absolu. Certaines conséquences sont à attendre comme la relation Dolph / Aj ou la rivalité Punk / Heyman dans laquelle Heyman a lâché Lesnar sur son ancien ami. À noter également que le prochain adversaire de Cena est connu, il s'agit de Daniel Bryan.


Vivement que Kaitlyn regagne sa ceinture !

 

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • cubik

    22/07/2013 à 11h09

    Répondre

    tout est culturel, et le catch, c'est des histoires sportives

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques