Biographie de William Shatner

Né le 22 mars 1931 à Montréal, William Alan Shatner devient comédien et part chercher l'aventure à Hollywood. Il enchaîne alors les figurations et les utilités au cinéma et à la télévision au cours des années 50. A partir du début des années 60, il obtient des rôles plus consistants dans diverses séries télé (on le voit notamment dans Alfred Hitchcock présente, et dans un épisode mémorable de La Quatrième dimension).

En 1966, après avoir tenu un rôle semi-régulier dans la série médicale Dr Kildare, il décroche le job qui changera sa vie, dans Star Trek. Il interprète le capitaine James T. Kirk dans les trois saisons de la série, qui se voit alors annulée faute d'audience. Shatner retombe dans un relatif anonymat au cours des années 70, et 17504-nouvel-article-1.jpgenchaîne les cachetons à la télévision et dans de petites productions fantastiques.

Star Trek étant devenue une série culte au fil des années, un blockbuster conçu pour le grand écran voit le jour en 1979. C'est une nouvelle carrière qui s'ouvre devant les acteurs de la série, William Shatner en tête. Le retour de Kirk sera suivi de six autres films, de 1982 à 1994 (Shatner écrira et réalisera le n°5), avant qu'un nouvel équipage ne prenne définitivement le relais.

Depuis les années 80, Shatner est devenu une icône, divisant sa personnalité entre la télévision et les apparitions ciné drôlatiques. Dans le premier camp, il tient la vedette de la série policière Hooker de 1982 à 1986, fait face à Columbo en 1993, crée sa propre série SF Tekwar en 1994-1996, partage l'écran avec James Spader dans Boston Justice de 2004 à 2008, puis joue les vieux cons dans $#*! My Dad Says en 2010-2011. Dans le deuxième, il apparaît dans Y a-t-il enfin un pilote dans l'avion (1982), Alarme fatale (1993) ou encore Miss détective 1 et 2 (2000 et 2005).

Il a été marié quatre fois et a eu trois enfants.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques