7/10

Big Bang Theory (The)

Une semi déception pour cette série qui ne tient pas toutes ses promesses mais qui reste un très bon moment d'humour délicieusement décalé.

The Big Bang Theory est à la fois une immense joie et une déception encore plus grande. Une grande joie d'une part, car contrairement à The IT Crowd, totalement dépourvue d'humour d'informaticien, on trouve dans cette série une bonne dose d'humour de scientifique, même si pour certains celui-ci sera incompréhensible. Et une grande déception car cette merveilleuse idée est sacrifiée sur l'autel de la sitcom comique teintée d'eau de rose.

Leonard et Sheldon sont deux colocataires un peu particuliers. Tous deux génies scientifiques, ils partagent leur temps entre leur travail et les soirées entre copain, les dits-copains étant incarné par Simon et Kunal, deux autres génies tout aussi décalés. Leur petit monde douillet, remplit d'équations, de poissons rouges fluorescents, de discussions enflammées sur les pouvoirs de Superman et de parties de Halo 3 sera bientôt fort perturbée par l'arrivée dans l'appartement d'en face d'une jeune et jolie demoiselle : Penny. Et si Sheldon s'en fiche comme de sa première paire de caleçons (il ne porte jamais de slip et à de bonnes raisons pour ça), Leonard lui va rapidement tomber sous le charme de cette présence féminine aussi agréable qu'inattendue.

Si l'on ôte le coté génie des protagonistes masculins, le scénario se réduit bien vite à peau de chagrin. L'eau de rose dans laquelle baignent les épisodes n'est pas toujours la bienvenue. Car le ressort comique, celui qui nous fait dérider les zygomatiques, ce n'est pas de voir un semi-inadapté social fondre au contact d'une fille. Ce genre de choses a été vu et revu. Ce qui vous fera contracter les abdominaux de manière incontrôlable, c'est le contraste entre la cruche blonde superficielle et les génies. Et mieux encore, si vous possédez vous aussi quelque connaissances de physiques, vous pourrez profiter à leur juste valeur de certains délires, qui pour les autres seront simplement de nouvelles preuves accablantes de la débilité de certains personnages.

Le rideau de touche avec la classification périodique, la classification des paquets de céréales par le pourcentage de fibre qu'ils contiennent, savoir si oui ou non ^Superman peut sauver Loïs Lane à 1 mètre du sol après une chute de plusieurs dizaines de mètres, ça n'a pas de prix. Pour tout le reste, il y a mastercard et des dizaines de séries jouant sur le même registre. Il semblerait hélas que ce ne soient pas les tableaux remplis d'équations qui fassent de l'audience, mais le côté fleur bleue de l'ensemble. La série commence très rapidement à ne tourner qu'autour du couple Leonard / Pennie, et dans le même temps commence à perdre son intérêt. C'est mignon, mais ça n'est pas ce que l'on attendait de cette série qui s'annonçait délicieusement décalée et prometteuse.

The Big Bang Theory reste néanmoins une série très agréable à regarder, parfois teintée d'un petit plus qui ravira les scientifiques en herbe.

Partager cet article

A propos de l'auteur

    11 commentaires

    • Anonyme

      06/02/2008 à 12h18

      Répondre

      Le pilote est très bon, ensuite comme cela a été dit, ça tourne en rond. C'est toujours sympathique à regarder mais du coin de l'oeil mais ça tourne en rond.

    • Bzhnono

      06/02/2008 à 13h22

      Répondre

      Oui, je suis assez d'accord avec le commentaire ci-dessus.


      Le pilote est assez drôle et a pour lui l'effet de surprise. Ensuite ça tourne assez rapidement en rond et ça manque de surprise.


      Pour moi cette sitcom se place un peu au dessus de la moyenne.

    • iscarioth

      06/02/2008 à 13h58

      Répondre

      Tout à fait d'accord avec Kei, si ce n'est que j'ai été moins géné que lui par le coté romance de la sitcom (il faut croire que 8 saisons de Friends ont réussi à délaver certains aspects de mon sens critique ^^). Cette série, par ses dialogues d'une qualité rare (celui opposant l'un des deux personnages principaux à l'homme des cavernes lors de la soirée déguisée) et par le jeu de ses deux acteurs principaux, se place au dessus du niveau habituel des sitcoms américaines....

    • Dat'

      06/02/2008 à 19h17

      Répondre

      ça se trouve en france ? (enfin edition dvd tout ça?)

    • Kei

      06/02/2008 à 20h41

      Répondre

      Nope Dat, désolé. C'est une série cru 2007, et pas assez populaire pour arriver en france aussi vite.

    • Anonyme

      10/02/2008 à 12h44

      Répondre

      ya de bonnes erreurs dans la critique, comme pour les calecons de Sheldon... c'est Raj!

    • Anonyme

      15/02/2008 à 06h29

      Répondre

      C'est pas mal, mais perso j'apprécie beaucoup plus The IT Crowd. Comme quoi...

    • Kei

      15/02/2008 à 10h24

      Répondre

      Comme quoi il n'existe pas de vérité absolue  

    • Umbriel

      24/11/2008 à 12h10

      Répondre

      On me l'a fait découvrir et perso, j'adore...


      J'avoue que le côte fleur bleue ne me dérange pas trop. Ce n'est pas trop l'intérêt de la série (j'ai pas encore fini la S1, donc peut être que ça se gate ensuite).


      Les délires Shelton / Leonard sont tout simplement tordant. Je serais curieux de voir un bêtisier des scènes, car je pense qu'il doit y avoir de sacrés fous rires.


      Je rejoins un commentaire du dessus en parlant du jeu des acteur et en particulier de Jim Parsons (Sheldon) qui est très clairement excellent.


      Une petite répartie :


      Léonard (se voyant déjà avec Penny) : "Nos enfants seront beaux et intelligents".


      Sheldon : "ainsi qu'imaginaires"


      Ca donne le ton de la série

    • Maat

      23/03/2011 à 13h47

      Répondre

      Je ne suis pas d'accord sur tout.

      La romance, oui, je me disais pareil aussi au début, mais ça me paraît normal aussi de faire évoluer les persos, ils ont quand même un âge qui commence à être avancé, alors qu'ils soient toujours des ado boutonneux incapables de se trouver une copine, c'était vu et revu...

      La mode année 80, Howard en a toujours été, Raj, en temps qu'Indien n'a pas les meilleurs gouts. Il n'y a vraiment que Sheldon qui s'est toujours habillé geek.

      Léonard qui sort avec tout ce qui bouge, bwarf, en 4 saisons il en a eu combien de copines ? 4 ? Dont une Cougar nympho ? Une jeune chercheuse qui voulait que "tirer son coup" puis Penny et la soeur de Raj, ça fait pas énorme non plus ! Gros score pour un geek peut-être m'enfin 4 en 4 ans, spa non plus un Dieu !

      SHeldon avec AFF, c'ets vrai que bon... mais c'est pas vraiment une petite amie, et même si elle m'insupporte, il y a de bonnes scènes amusantes.

      Pour les persos stéréotypés, ben vi mais bon, c'est ça qui fait rire aussi

      Pour l'aspect geek c'est vrai que ça cale un peu mais il y a quand même encore de temps en temps des références

      Pour les nouveaux personnages, c'est vrai que du coup on se focalise moins sur la bande...

      Moi j'l'aime bien Penny ! Pourquoi on devrait s'en réjouir !

      Bref, je trouve aussi que la série s'essouffle mais pas vraiment pour ces raisons, je pense surtout qu'on a fait le tour et que ça doit se renouveler, et ils essayent de renouveler, mais mal !

      Ceci dit, je viens juste de regarder le 4*18 sans AFF et Bernadette et j'étais bien explosé de rire avec l'histoire du tour de magie, donc quand elles ne sont pas là, ça ne fait pas de mal
      http://television.krinein.com/10-ex ... 15346.html

    • kou4k

      23/03/2011 à 21h27

      Répondre

      J'ai jamais réussi à accrocher à cette série...

      Je trouve les rires mal placés et les répliques comiques particulièrement lourdes.
      Ca reste une série pour attirer le geek qui cherche simplement les références à son univers, et j'aime pô ça.
      Parler en Klingon ou balancer un nom de film/programme connu, c'est pas ma vision de l'humour geek.

      Pourtant j'en tient une bonne couche, mais je suis l'un des seuls de mon entourage à rester hermétique à l'humour de Big Bang Theory.

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

    Rubriques