Ce que vous n'auriez pas dû regarder à la TV, la semaine dernière !


DR.
Je pourrais commencer cet article en parlant de Dawson ou Sept à la maison, rediffusés pour la millième fois, vous savez ces séries où tout le monde est beau et gentil, où Dieu est de bonne compagnie, et l'adolescence tardive… mais qu'on se le dise vulgairement, ça serait encore plus chiant que de parler de la gastro-entérite sévissant dans le coin.

Vous avez raté le Loft, Secret Story, un match de foot : Morandini ! est là pour vous ! Le pire de la TV qui nous présente lui-même le reste du pire, et le peu du meilleur. Mais Morandini c'est surtout la blonde à seins apparents, et au rire dévastateur, de Cauet : Cécile de
DR.
Ménibus. Elle est ce qui est le plus intéressant dans l'émission. C'est dire.
Heureusement, Sophie Davant est là pour sauver ma semaine : digne remplaçante de Delarue dans Toute une histoire, elle enchaîne les sujets chaque midi d'une façon assez pertinente. Notez ceux de la semaine : "L'adoption a brisé leur couple", "leur histoire ne devait durer qu'une nuit", "30 ans et parents d'ados", "une erreur de jeunesse", "les agriculteurs font-ils fuir les femmes ?" Pourquoi acheter des contes pour  lire à vos enfants le soir, quand on peut simplement réciter les sujets Davant ?

Je n'sais pas si c'est la maladie, ou le temps, mais même la TV ne m'a pas convaincue au point de soulever le plaid, sauter en dehors du canapé et m'indigner sauvagement.

Mais c'est promis, la semaine prochaine je reviendrai, et sans microbe, pour remuer le couteau dans la plaie.

A propos de l'auteur

Geek hyperactive

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein Médias, ou comment parler des séries TV, qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs, avec une certaine intelligence (rien que ça). Mais la critique touche aussi les émissions de la télévision, les magazines, la radio...

Rubriques